Arrivées dans notre boutique endormie, un mois après l’annonce du confinement, quelque chose s’est passé…

Nous l’avons vue d’une nouvelle façon, avec un regard qui a eu le temps de perdre l’habitude. Parfois quand on vit quotidiennement dans un lieu, pour un concept on oublie de le regarder, où toujours à travers l’exigence de vouloir faire mieux, présenter mieux,… alors que c’est déjà parfait ! simplement ne jamais relâcher les efforts, continuer toujours à faire en sorte que chaque produit ait sa juste place.

Comme nous vous l’avions déjà dit dans l’article « Les sauvages » nous ne sommes absolument pas formatées pour faire du commerce, où « la vente » doit être faites à tout prix, nous souhaitons juste que vous trouviez le produit qui est fait pour vous à un moment T, ce peut être un cadeau, le remplacement d’une tasse maladroitement cassée, un bijou pour un événement, mais aussi simplement pour le plaisir des yeux… Nous souhaitons que quand vous passiez la porte de Maison Mathûvû vous vous sentiez bien, vous le savez nous le martelons depuis bientôt 11 ans ce qui nous a poussé à créer Maison Mathûvû c’est de réenchanter le quotidien. Grâce ou malgré les circonstances que nous traversons tous, il y a dans cette sombre actualité des moments de grâce comme celui d’avoir pénétré dans notre boutique que l’on a trouvée très belle, nous avons été touchées par sa bonne énergie.

Cela nous pousse à garder confiance et continuer de se réinventer dans notre sélection avec nos propres collections que nous continuons à penser, à travailler, malgré l’éloignement.

Voici quelques clichés pris sur le vif avec ce que nous avions sous la main, un portable.

A bientôt avec les prochaines inspirations pour vous distraire.